Oui, j'aime le maquillage ! Et alors ?


Coucou mes lapins,

Un article un peu différent aujourd'hui puisqu'il s'agit d'une réaction à une vidéo de Nikkie (celle-ci) qui a, à l'heure où j'écris ces lignes, plus de 19 millions de vues.

Vous en avez certainement entendu parler, Nikkie a fait une vidéo où elle ne maquille que la moitié de son visage afin de montrer le pouvoir du maquillage mais aussi de dénoncer les jugements qu'on peut porter à l'encontre des filles qui se maquillent. Elle reproche aux gens de penser qu'on ne se maquille que pour trois raisons.

1. par manque de confiance en soi
2. pour plaire aux mecs
3. parce qu'on n'aime pas le version naturelle de nous-même

Alors c'est vrai, je le reconnais, je n'aime pas dire que j'aime le maquillage mais pour être franche, je ne me reconnais dans aucune de ces trois raisons. Alors j'ai pris l'idée de Nikkie et j'en ai fait ce que j'ai voulu, c'est par là :


Je n'aime pas dire que j'aime le maquillage (plus que de raison) parce que j'ai l'impression qu'on pensera que je suis superficielle, et qu'on me réduira à ça. (Macha. Qui ça ? Tu sais, la "fille qui aime le maquillage." Ah elle, oui je vois.)

Alors que ce n'est pas le cas. Certes, j'aime le maquillage, mais j'aime aussi lire, j'aime faire de l'escalade et cuisiner, j'aime porter des vieux jeans et des converses sales.

Le fait que j'aime le maquillage ne veut pas dire que je sois réduite à ça. Comme vous tous, je suis un être à part entière composé de multiples facettes (et telle une boule à facettes, je brille de mille feux )


Il y a quelque mois, j'ai commencé à lire le livre Pretty Honest de Sali Hughes, et dès l'introduction, j'ai compris que cette fille était géniale et qu'elle me comprenait.

Je vous mets ci-dessous quelques citations de l'intro pour vous faire comprendre pourquoi j'ai envie de participer au mouvement qu'a lancé Nikkie et pourquoi ce livre est sur ma table de chevet depuis que je l'ai reçu.


"Because when I've got my make-up on, I'm always ready."
Parce que quand je suis maquillée, je suis toujours prête.

"I believe looking good to be an important and valid pursuit. All too often, women with an interest in their appearance are assumed to be stupid, shallow or unintelligent. Even traitors to feminism."
Je suis convaincue qu'être belle est un but important et valable. Trop souvent, on pense que les femmes qui se soucient de leur apparence sont stupides, superficielles ou bêtes. Voir même, des traitres au féminisme.

“I believe it's perfectly normal to love both lipstick and literature
Je suis convaincue qu'il est parfaitement normal d'aimer le rouge à lèvre et la littérature.

"To me, deciding to be vampy one day, classic ingénue the next, painted Madonna on a Saturday night and bare-faced Joni Mitchell on a Sunday morning, is exactly what feminism is about: freedom."
Pour moi, décider d'être vampy un jour, classique ingénue le suivant, peinturlurée comme Madonna le samedi soir et sans maquillage à la Joni Mitchelle le dimanche matin, représente exactement l'idée principale du féminisme: la liberté.

"I wear makeup chiefly for myself and apart from making me look better (I don't care who you are, everyone is improved by a little concealer and blush) and giving me confidence, it makes me happy."
Je me maquille principalement pour moi-même et en plus de me rendre plus belle (peu importe qui vous êtes, tout le monde est amélioré par une touche de correcteur et de blush) et de booster ma confiance en moi, ça me rend heureuse.

"During the best of times, we put on our face like armour, ready for whatever the day throws at us."
Dans les meilleurs jours, on met son maquillage comme on mettrait une armure, prête à affronter tout ce que la vie pourrait nous lancer à la figure.

"When we've lost a job, are going through a divorce, are grieving a loved one (…) we literally paint on a brave face."
Quand on a perdu un boulot, qu'on est en plein divorce, qu'on pleure un être aimé (…) on se peint un masque de bravoure, littéralement.

"Beauty rituals can become so much more than simple grooming – they can become a therapy in themselves."
Les rituels de beauté peuvent devenir tellement plus que des simples soins – ils peuvent devenir une thérapie en soi.


Alors à tous les mecs (et les filles) qui me jugent en silence quand je me maquille dans le train, ou qui se permettent de m'adresser la parole pour me dire "mais arrête, tu es aussi très jolie sans maquillage, tes boutons ne resteront pas là pour toujours et tout le monde le sait.", je réponds : Mais qu'est-ce que ça peut te faire si je me maquille ? Alors au nom de la liberté il faudrait que je m'interdise de me maquiller ? (sarcasme quand tu nous tiens, …) Ça t'a pas traversé l'esprit que peut-être j'aimais ça ?

C'est ça la liberté, c'est ça le féminisme. C'est d'avoir la possibilité de choisir ! Parce que, qu'on s'entende, il est important d'avoir la liberté de ne pas se maquiller tout comme celle de se maquiller.

Dans notre société, où une fille qui ne se maquille pas est négligée et une fille qui se maquille est superficielle, il devient difficile de savoir quoi faire. Alors je demande qu'on nous laisse faire ce qui nous plait et que chacun remette son stupide jugement dans sa culotte (comme chantait Renaud, plus ou moins.)

Moi, je me maquille parce que je préfère une version de moi légèrement maquillée (est-ce un crime ?), parce que j'ai plus confiance en moi avec, et des fois j'en fais des tonnes parce que le maquillage me permet aussi d'exprimer ma créativité. Je ne sais pas peindre, ni dessiner, je ne fais pas de musique mais donnez-moi une palette et des pinceaux et je me peinturlurerai le visage pendant des heures parce que ça m'éclate !

Et ma moitié de gauche, aussi imparfaite soit-elle, je l'accepte aussi et si je dois sortir sans être maquillée je n'en ferai pas un drame (mais vous viendrez pas pleurer parce que je vous faire peur hein ?!)

Alors oui, j'aime le maquillage, parce que je me préfère avec une touche de mascara et un poil de fond de teint. Parce que de me maquiller m'aide à affronter certaines difficultés. Parce que ça fait partie de mon rituel de préparation. Mais aussi parce que je m'amuse avec mes pinceaux et mes couleurs et que ça finit par me rendre heureuse !

Et puis bon, après je retournerai lire Shakespeare parce que je ne suis pas qu'une cruche superficielle. Merci !

Ça s'est un peu transformé en coup de gueule, ce qui n'était pas prévu. Mais j'espère que ça vous a plu !

Et vous, vous vous situez où par rapport au maquillage ?

x
Macha

Libellés : , , , , , , , , ,