Nars Under Cover | La promesse d'un été mitigé


Coucou mes lapins,

Aujourd'hui je vais vous parler d'une nouvelle collection que j'ai été hyper contente de voir atterrir dans ma boîte aux lettres !!! (Danse de la joie et tout et tout)

Il s'agit – comme vous aurez pu le deviner – de la collection Under Cover de Nars, qui est leur collection pour l'été 2016.

Je ne connais que très peu les produits Nars (en fait ... ce sont quasiment les premiers que j'utilise) donc j'ai tout à découvrir.

J'ai reçu presque la totalité de la collection (il me manque deux des lip covers) donc je vais pouvoir vous parler de tous ces produits, avec photos à l'appui (swatch & makeup).

C'est parti !

J'ai choisi de commencer mon article un peu différemment des autres personnes qui ont parlé de cette collection.

En effet, il me semble tout le monde a commencé par s'extasier sur l'emballage (les boîtes en carton) de la collection et je dois avouer que c'est un engouement que j'ai de la peine à partager. Bien que ces boites soient vraiment très jolies, j'ai beaucoup de peine à m'extasier sur une boîte en carton qui finira à la poubelle ou qui prendra la poussière dans un coin.

Cela dit, les illustrations de Konstantin Kakanias qui figurent sur les boîtes sont vraiment jolies et on aurait pu imaginer de les inclure sur les boitiers des poudres comme ils l'avaient fait pour la collection avec Steven Klein ce qui nous aurait permis de profiter de ces jolies illustrations estivales.

Mais bon, comme je vous le disais, je suis plus intéressée par le contenu des boitiers que par la boite en carton qui les protège.


Je vais commencer par vous parler des blush, il en existe deux teintes dans la collection : Sexual Content* et Liberation*. Ce sont tous deux des Dual Intensity Blush, ce qui signifie qu'ils peuvent être utilisés à sec, ou mouillés pour plus d'intensité.

Sur toutes les photos, Sexual Content est à gauche et Liberation à droite. Les couleurs de Sexual Content sont assez fidèles à la réalité, par contre, en photo Liberation ressort beaucoup plus pâle qu'il ne l'est en réalité. Mais c'était un sale jour pour les photos de manière générale, je vous prie de bien vouloir m'excuser pour la qualité un peu médiocre.

Sexual Content est celui qui m'attire le plus, parce qu'il est composé d'un joli pêche et d'un vieux rose poudré. Les deux teintes ont un fini satiné.

J'aime beaucoup utiliser ce blush en suivant la technique de Charlotte Tilbury, c'est à dire en appliquant la teinte pêche largement sur l'ensemble de la joue puis en appliquant la teinte rose juste sur le centre de la pommette. (C'est cette technique qui a inspiré à Charlotte ses blush "swish & pop": on applique la couleur extérieur sur l'ensemble de la joue en "swish" puis on ajoute un "pop" de couleur au centre de la joue)

Cette technique donne un résultat bonne mine très naturel, les blush ayant juste la bonne pigmentation, la couleur se fond bien sur la peau et c'est quasiment inratable.

Liberation est composé d'un rose un peu plus orangé et vif que celui de Sexual Content et d'un brun qui fait presque penser à un bronzer mais qui tire quand même un peu vers le rose.

J'utilise aussi souvent ces deux teintes ensemble en appliquant le brun un peu comme j'appliquerais une teinte de contouring (dans le creux des joues quand on fait une bouche de poisson) mais juste un peu plus haut qu'à l'endroit ou j'appliquerais mon contour en l'étirant jusqu'à la racine des cheveux. Puis j'utilise la teinte rose sur le centre de la pommette.

N.B: Vous retrouverez les swatchs des blush en fin d'article.


Si vous avez lu l'article de Roberta sur cette collection (ici) vous saurez qu'elle a trouvé que la longévité de ces blushs laissait à désirer.

Pour ma part, je dois dire que je n'ai pas eu ce problème. (Différentes peaux, différents résultats, c'est le jeu du maquillage)

Les blushs en général ne sont pas les produits qui tiennent le mieux sur mon visage mais j'ai pu constaté avec bonheur que Liberation avait tenu sur mes joue pendant tout le temps d'un service au resto (soit de 17h à minuit environ) ce qui me semble plutôt pas mal, surtout étant donné que je transpire toujours un peu quand je travaille.

Sinon, je trouve que ces blush sont très facile à appliquer, la pigmentation est bonne et ils s'estompent vraiment bien.

Pour ce qui est de les utiliser humide, je vous avoue que la pigmentation est déjà plus que suffisante pour mon teint d'ectoplasme mais si je m'en fie à mon expérience avec les ombres à paupière, ces fards se travaillent aussi bien humides que secs et ils gagnent en intensité en étant utilisés humides.

Alors c'est vrai que ces blush ne sont pas bon marché (61.-) mais pour ma part je suis convaincue. La tenue est bonne, l'application est agréable et j'aime beaucoup avoir deux couleur en 1.


Passons maintenant aux fards à paupières. Ils en ont sorti 4 dans cette collection estivale : Topless*, Tan Lines*, Shark Pool* et Deep End*. Tout comme les blush, ces ombres à paupières sont des Dual Intensity, et peuvent dont être utilisés secs ou mouillés selon l'intensité souhaitée.

Topless est un blanc-rosé au fini satiné avec quelques micro-paillettes dorées (mais un doré qui est presque argenté tellement il est atténué) c'est la teinte idéale pour illuminer le coin interne ou sous le sourcil.
Il va aussi très bien comme enlumineur sur le haut des pommettes. #multitasking

Tan Lines est un magnifique brun légèrement chaud avec un fini également satiné. C'est une teinte que j'aime beaucoup utiliser pour définir le creux de paupière ou approfondir le coin externe.

Shark Pool est un bleu satiné avec des reflets qui tirent sur le violet. C'est la seule teinte de la collection que je n'aime pas tellement et que je ne trouve pas très jolie sur moi.

Deep End est un magnifique vert satiné qui est presque un vert colvert mais en plus clair. Ce n'est pas une couleur que je porte tous les jours mais je l'aime bien au centre de la paupière avec Topless en coin interne et Tan Lines en creux de paupière (en photo ci-dessous)


Je dois malheureusement avouer que je ne suis pas vraiment convaincue par ces ombres à paupière.

Il me semble en effet que le concept Dual Intensity n'est en fait rien d'autre qu'un mauvais compromis. Je m'explique :

Quand on voit les swatch faits au doigt, on a l'impression que les fards sont bien pigmentés, et c'est le cas. Je pense que c'est notamment du au fait qu'on a toujours un peu d'humidité et de chaleur au bout des doigts.

Par contre, lorsqu'on utilise ces fards avec un pinceau sec, la pigmentation laisse vraiment à désirer, même en multipliant les couches, on a de la peine à obtenir un résultat qui soit vraiment intense. (C'est le cas pour toutes les teintes, à l'exception de Tan Lines que l'on arrive à intensifier même avec un pinceau sec, allez comprendre)

Alors si on veut un résultat très léger et que ce que l'on cherche c'est un léger voile de couleur sur les paupière, ces fards sont parfaits. Par contre, si l'on veut quelque chose de plus intense, il y a deux solutions.

On peut appliquer ces fards avec les doigts, c'est encore ce qu'il y a de plus simple, mais si on veut créer quelque chose de précis, c'est tout de suite plus compliqué avec les doigts qu'avec des pinceaux.

Ou alors, on peut travailler les fards en les humidifiant et là, le rendu sera vraiment très intense mais il faut avoir sous la main de quoi humidifier son pinceau, et après, je trouve que les fards humides sont plus difficiles à travailler, sans compter qu'il faudrait alors avoir plusieurs pinceaux à disposition afin d'en avoir toujours un sec pour pouvoir estomper. Car estomper avec un pinceau humide, c'est assez difficile.

Du coup, il me semble que si on avait des fards très pigmentés à sec, ça serait plus simple à travailler pour un résultat intense et il est toujours possible d'estomper un fard bien pigmenté alors qu'il est plus difficile d'intensifier un fard peu pigmenté. Vous voyez ce que je veux dire ..?


Alors ce n'est pas le plus grave de tous les problèmes du monde, mais comme ces fards à paupière sont quand même 41.-CHF/pièce, je me vois mal conseiller à qui que ce soit de les acheter alors qu'en rajoutant entre 10 et 20.- CHF on peut s'offrir une des palettes Naked d'Urban Decay ou la Chocolate Bar de Too Faced qui ont de magnifiques fards neutres (qui remplaceraient aisément Topless et Tan Lines) tout en étant faciles à travailler et bien pigmentés, même à sec.

Alors c'est vrai qu'au niveau des couleurs, ça n'a rien à voir, mais personnellement je ne suis pas tout à fait assez convaincue par les couleurs en elles-mêmes pour en oublier la qualité.

Cela dit, il est vrai que j'aime beaucoup beaucoup la teinte Deep End et c'est la seule que j'achèterais, éventuellement.


Ci-dessus, j'ai créé deux makeup presque identiques car c'est comme ça que je porterais ces couleurs au quotidien.

J'ai appliqué Topless en coin interne et Tan Lines en coin externe et en creux de paupière puis j'ai ajouté Deep End avec un pinceau humide sur l'ensemble de la paupière mobile à gauche et Shark Pool également avec un pinceau humide sur l'ensemble de la paupière mobile à droite.

En voyant ces photos, je me sens un peu mal de dire que je ne suis pas vraiment convaincue par ces fards car le résultat est magnifique. Mais les faits parle d'eux-même; Cela fait maintenant plus d'un mois que j'ai ces fards à paupière et pour tout vous dire, ce ne sont pas ceux que j'utilise au quotidien, tout simplement parce qu'il y a mieux dans ma collection.

Je me demande d'ailleurs s'il n'y aurait pas moyen de trouver des finis un peu semblables dans les Long Lasting Shadow Stick de chez Kiko qui sont vraiment des fards à paupière que je recommande.


Passons maintenant aux Lip Covers, en français, ce sont des Fondant à lèvres et ces deux noms décrivent très bien ce que sont ces rouges d'une genre nouveau. Ils sont effectivement fondant et ils sont également couvrant.

Il existe quatre teintes : Get Dirty*, Do Not Disturb*, Membres Only et Overheated. J'ai pu tester Get Dirty et Do Not Disturb.

Honnêtement, c'est une des textures les plus agréables que j'ai porté depuis longtemps, et le terme de fondant, est comme je vous le disais, extrêmement adapté. Ils me rappellent un peu les Lip Potions d'Estée Lauder (je vous en parlais ici)

La texture est légèrement épaisse, extrêmement douce et se fond très bien sur les lèvres. Ils ne sont pas asséchants du tout. Même si quand on les porte, on a l'impression que la matière est complètement sèches, c'est très étonnant.

Le fini n'est ni matte ni franchement brillant (on dirait sur les photos que le rouge est brillant mais en réalité il ne l'est pas autant) mais plutôt velouté. J'ai été un peu surprise par ce fini car c'est quelque chose que j'aurais plutôt vu dans une collection d'hiver mais finalement c'est magnifique, et je le porterais aussi bien en été qu'en hiver.

L'applicateur est un applicateur mousse tout à fait standard qui convient très bien pour obtenir un résultat précis.

Par contre, sur les deux teintes que j'ai reçues, il n'y en a qu'une que je porte.

La teinte que je porte régulièrement est Get Dirty. Comme je vous le disais, c'est une texture qui est vraiment très agréable, le fini est beau et la couleur est naturelle mais a un petit côté 90's qui me plait bien. C'est un nude relativement foncé qui tire un peu sur le brun.

Si je l'applique le matin en partant, il tiendra facilement jusqu'au repas, par contre, comme ils sont assez crémeux et confortable, il n'y a pas de miracle, ils ne résistent pas aux repas.

Par contre, je n'arrive pas à porter Do Not Disturb car ça représente beaucoup trop de stress.

En effet, la texture crémeuse et confortable ne sèche jamais complètement ce qui signifie qu'il est extrêmement facile de s'étaler du rouge sur tout le visage. Ne serait-ce qu'à cause d'un cheveu que le vent aurait entrainé sur les lèvres puis posé sur la joue. Et ça, pour moi, c'est trop de stress. Je n'ai pas envie d'avoir besoin de toujours vérifier que mon rouge à lèvre est à sa place.

De plus, le côté légèrement brillant associé à ce rouge qui est en quelque sorte "le rouge parfait" (et de ce fait extrêmement intense) est un peu trop intense à mon gout. C'est un look qui est sublime sur de nombreuses personnes, mais je trouve que ça ne me va pas très bien.

Il me semble aussi que le rouge est plus difficile à appliquer et qu'il est moins aisé d'obtenir un contour précis, mais ça, c'est peut-être juste mon incapacité à appliquer du rouge comme il faut donc je ne m'avance pas trop.

Par contre c'est bien dommage parce que c'est une teinte de rouge qui est absolument sublime.


Je vous propose encore un petit look de jour, tout simple.

Sur la photo ci-dessous, je porte Get Dirty sur les lèvres, Liberation sur les joues (comme je vous l'expliquais ci-dessus, la teinte brune en "ligne" sous la pommette et la teinte rose au centre de la pommette) et Topless & Tan Lines sur les yeux (topless en coin interne et tan lines en creux de paupière, coin externe, et j'ai fondu les deux teintes sur la paupières mobile.)


En résumé, si je devais me rendre à un comptoir Nars, je m'offrirais probablement un des blush (mais j'aurais une peine folle à décider lequel) et le lip cover dans la teinte Get Dirty.

Comme je vous le disais, je ne suis pas assez convaincue par les ombres à paupière pour investir 41.- CHF et le lip cover dans la teinte Do Not Disturb me fait un peu peur ^^ Je m'imagine déjà le visage bardé de rouge.

Mais s'il y a une teinte dans les ombres à paupière qui vous fait complètement craquer, elles ne sont pas de mauvaise qualité du tout, donc suivant ce que l'on cherche, elles pourraient quand même être appréciées.

En Suisse vous pouvez trouver Nars chez Sephora (chez Manor à Genève ou online) chez Jelmoli à Zurich, chez Globus à Genève et encore au Bon-Génie à Lausanne.

Dual Intensity Blush : 61.-CHF
Dual Intensity Eye Shadow : 41.-CHF
Lip Cover : 36.-CHF

Vous avez testé cette collection ? Tentée ?

x
Macha

*produits offert par l'agence PR

Libellés : , , , , , , , , , , , , , , ,